MENU

Novembre 2021 : Concrétiser les droits, AfricaSan 6, Journée mondiale des toilettes

par | Déc 3, 2021 | Nouvelles

Share this post:

Alana s’exprime dans le podcast « Making Rights Real ».

Concrétiser les droits

Le mois dernier a été très chargé pour notre nouvelle coordinatrice internationale, Alana Potter. Au cours de sa première semaine à End Water Poverty, Alana a parlé de la revendication des droits, de l’activisme juridique et plus encore sur le podcast Making Rights Real. Alana a mis en évidence le faux binaire entre une campagne  » polie  » ou  » polémique  » et a souligné l’importance d’adopter une variété de tactiques, en se référant à divers exemples de mobilisation communautaire documentés dans la série Claiming Water Rights du Socio-Economic Rights Institute of South Africa. Elle a également partagé les points clés de notre kit d’outils de plaidoyer et a offert des suggestions à ceux qui plaident dans des pays sans cadre juridique progressif.

Le podcast Making Rights Real est animé par notre membre WASH United et a déjà accueilli le représentant de notre comité directeur pour l’Afrique, Malesi Shivaji. Vous pouvez écouter tous les #MRRtalk en ligne.

Éliminer le manque d’eau à AfricaSan 6

AMCOW

Alana a également rejoint un certain nombre de membres à la sixième conférence AfricaSan. ANEW a accueilli le dialogue de la société civile de la conférence, où KEWASNET, le Forum WASH des ONG zambiennes et CONIWAS ont appelé à l’ égalité des sexes, à l’investissement dans la gestion de l’hygiène menstruelle et à la réalisation des droits des femmes.

Nous avons ensuite organisé une session interactive sur la responsabilité avec Water Witness. Plusieurs membres ont fait des présentations perspicaces et inspirantes, notamment Clinton Ezeigwe, de la Christian Fellowship and Care Foundation, qui a partagé son expérience en matière de responsabilisation du gouvernement par le biais de la campagne Claim Your Water Rights.

Enfin, Alana, le Réseau d’intégrité de l’eau et ICLEI Afrique ont examiné comment l’incapacité à garantir les droits à l’eau des personnes vivant dans des « établissements informels » expose un manque d’intégrité. Alana a souligné la nécessité pour les gouvernements et les ONGI de reconnaître activement les résidents en tant que détenteurs légitimes et légitimes de droits.

Vous pouvez regarder toutes ces sessions en vous connectant au portail AfricaSan. Vous pouvez également lire les points clés de chaque session sur notre page Twitter (liens ci-dessus).

L’IRSP Pakistan se rend au lac Manchar pour réclamer une action en faveur du climat

IRSP

Dans le cadre de notre campagne « Revendiquez vos droits sur l’eau », le programme de soutien régional intégré a visité Manchar, l’un des plus grands lacs d’eau douce d’Asie. Manchar souffre de plus en plus de l’épuisement dû au climat et de la pollution industrielle. Le directeur de l’IRSP, Syed Shah Nasir, a rencontré 250 familles vivant près du lac pour amplifier leur voix et demander au gouvernement de protéger de toute urgence l’eau douce du Pakistan.

Journée mondiale des toilettes : Pas de justice pour deux agents sanitaires empoisonnés au Pakistan

Les balayeurs sont des super-héros

Bien qu’ils fournissent un service public essentiel, les travailleurs de l’assainissement sont régulièrement déshumanisés. À l’occasion de la Journée mondiale des toilettes, nous nous sommes joints à Sweepers Are Superheroes pour demander justice pour Nadeem et Faisal Masih, qui sont morts après avoir été forcés de pénétrer dans un égout toxique sans équipement de protection à Sargodha, au Pakistan. Le reportage sensible et enragé d’Asif Aqeel documente superbement le combat de leurs familles pour la justice.

Ailleurs, nos membres se sont demandé si les campagnes de la Journée mondiale des toilettes reflètent les réalités nationales ou les programmes de la société civile. À la suite d’informations selon lesquelles l’eau potable de plusieurs quartiers de Lusaka aurait été contaminée par des matières fécales, Bubala Muyovwe a appelé le gouvernement à « créer un environnement qui traduise ses obligations en matière de droits de l’homme en actions significatives pour le bien de la population zambienne ». Pendant ce temps, Timothy Kpeh a exhorté le gouvernement libérien à prendre des engagements tangibles plutôt que de gaspiller des ressources dans des célébrations ténues. Après une pétition et un lobbying persistants de la société civile, le président George Weah s’est engagé à verser un demi-million de dollars US à la feuille de route pour l’élimination de la défécation en plein air.